Retour du Conseil municipal du 13 avril 2021


Bonjour à toutes et à tous,

Le groupe des élus espère que vous avez pu, malgré les contraintes dues au Covid, passer de bonnes fêtes de Pâques et que chacun et chacune est en bonne santé.

Hier soir avait lieu le Conseil municipal, avec trois points importants, soit : les Grands Esserts avec le plan localisé, le concours pour la future école ainsi que la présentation des comptes 2020.

Dans les communications du Conseil administratif

  • · Ouverture de l’enquête publique le 20 avril 2021, sur le projet de DCMI à Antoine-Martin (Décharges contrôlées pour matériaux d’excavation non pollués). Ce dossier a déjà été traité en 2016 et revient sur la table ces prochains jours. Une information sera donnée à la population par le biais d’un flyer et le dossier sera traité à la prochaine commission de l’aménagement.

  • Le projet des macarons (stationnement) a pris du retard, suite à de mauvaises informations données par les services de l’État. Le dossier va devoir être revu.

  • Le Capitaine Christophe ZURN, Commandant de la compagnie des Sapeurs-pompiers volontaires de Veyrier, a été élu Président de l’association des Sapeurs-pompiers volontaires. Bravo à lui et nous lui souhaitons plein succès.


Points de l’ordre du jour


Grands Esserts – Plan localisé de quartier secteur Cirses

Dans ce dossier, les associations de défense des habitants du plateau de Vessy se sont fendus d’une lettre à l’attention des Conseillers municipaux et des Conseillers administratifs, dans laquelle ils nous faisaient part de leur grande insatisfaction dans le manque de communication sur le dossier.

Les fondamentaux de la convention de 2012 ne seraient plus respectés, soit le phasage (800 logements dans la première étape et 400 au-delà de 2030), la mobilité avec le retrait des liaisons L1-L2 entre autres et revoir l’impact environnemental étendu au périmètre d’influence de la construction des Grands Esserts afin de prévenir les atteintes à la santé des riverains. Tout cela sous la menace d’un référendum. Ils nous demandaient également de reporter le vote de la délibération.

Le Conseil administratif a répondu qu’au niveau du phasage (400 logements après 2030) vu le retard déjà pris (oppositions), l’on pourrait bien se retrouver en 2030, sans problème pour le solde des constructions, avec la problématique d’éterniser le chantier et les nuisances qui vont avec…

Un certain nombre de questions soulevées par les associations ont été traitées en commission et ont été prises en compte. Il sied de préciser, que ce dossier date de plus de 10 ans. Le PDC Veyrier est à l’origine de la convention avec l’État et nous avons, durant toutes ces années, essayé d’imposer à l’État de construire un projet de qualité et à taille humaine, ce que l’on a réussi jusqu’à présent. Il faut savoir que si le référendum est voté par la population de façon favorable, le Conseil d’État passera outre notre délibération. Les demandes du CA et de la commission deviendront caduques : diminution de la SBP, panachage des gabarits, passages entre immeubles, percées visuelles, label THPE, obligation de concours d’architecture, panneaux photovoltaïques, toitures végétalisée, charte en