Loi sur le climat – CO2


Veyrier, le 17 mai 2021


Bonjour Madame la Présidente,

Je vous écris afin de vous donner un avis suite au tout ménage « pour le climat, Loi CO2 » reçu aujourd’hui et que vous avez signé et soutenu. Je pense que nous devons faire quelque chose pour laisser à nos enfants un environnement correct. Je pense également que l'on ne doit pas faire tout et n'importe quoi.

Je ne suis pas contre la lutte concernant les émissions de CO2 et la démarche de sensibilisation pour l’extension de l’utilisation de véhicules électriques.

Cela pourrait être une transition ou une alternative provisoire, mais je ne pense pas définitive. C’est dans l’air du temps et cela répond à un besoin.

Mais la direction que l’on donne à cette nouvelle technologie, soit celle du véhicule électrique, est à un tournant et cela va très, voire trop vite. Ce qui m’inquiète quelque peu, c’est que l’on découvre, dans 30 ans, que cela n’est pas aussi beau que cela en avait l’air et nous avait été vendu. En effet, un certain nombre d’interrogations se posent quant au recyclage des batteries, l’utilisation des matières rares de la planète, sur les émissions électromagnétiques de la batterie en situation de charge. Et le clou du projet, comment allons-nous produire de l’énergie propre ? Comme je l’ai lu dans certains articles, j’ai peur dans toute cette agitation, tout ce chaos, que cela finisse par se retourner contre nous, parce que nous aurions pris de mauvaises décisions, dans des contextes émotionnels. Toujours selon des documents que j’ai lus ces derniers jours, le cycle de vie d’un véhicule électrique le rend aussi polluant qu’un véhicule thermique.

La fabrication des batteries est tellement émettrice de CO2 qu’il faut avoir parcouru de 50'000 à 100'000 km en voiture électrique pour commencer à être moins producteur de CO2 qu’une voiture thermique. Contrairement à ce que croient la plupart des gens, soumis à une propagande continue, la voiture électrique n’est pas plus vertueuse pour le climat que la voiture thermique…. Sachant que ces voitures servent essentiellement à des trajets courts, il est probable que le kilométrage nécessaire pour s’estimer vertueux ne sera jamais atteint, étant donné ce que je vous l’ai dit un peu avant, pour être moins producteur de CO2, il faudrait parcourir entre 50'000 à 100'000 km. De plus, tout le CO2 émis par une voiture électrique est envoyé dans l’atmosphère avant même que ne soit parcouru le moindre km (construction des batteries).

Alors qu’il est partout prétendu que la voiture électrique n’émet pas de particules fines, il sied de préciser que les pneus, les freins et l’usure des routes émettent presque autant de microparticules que les diesel… A part le fait que le véhicule électrique n’a pas de pot d’échappement, celui-ci roule sur le goudron, et possède des freins et des pneus. Au final, il semble que la voiture électrique ne soit pas plus écologique que la thermique.

Alors que le peuple Suisse a accepté de se passer du nucléaire, comment allons-nous fabriquer de l’électricité propre… ????? Et là on ne parle que véhicules électriques, mais il y a tout le reste… (ordinateurs, télés, frigos, cuisinières, éclairages privés et publics, chauffages), et j’en passe.

Il est également consternant de voir que la paranoïa sur le diesel, l’essence et le pétrole ne concerne que les automobilistes. Les poids-lourds, les autocars et surtout les navires (cargos, porte-conteneurs, flottille de plaisance et la pêche…), et je ne parle pas des avions et du domaine agricole, en sont exclus.

Je pense qu’il serait plus judicieux de mettre en place une offre massive de transports publics performants et abordables pour tous afin de limiter les déplacements en ville, ainsi que de travailler sur un changement des habitudes de nos déplacements. Mais nous ne devons pas imposer, comme certains le souhaiteraient, mais échanger, expliquer, favoriser, étudier en respectant tous les usagers et toutes les parties, privés ou professionnels. Cela prendra du temps, mais ce sera important pour que cela réussisse. Je prends l’exemple de ma fille qui a voulu organiser une sortie d’un jour à Berne, pour y visiter la fosse, le zoo et le Palais fédéral … Elle s’est renseignée auprès des CFF pour connaître les prix pour faire le déplacement en train, histoire de montrer à son fils un autre moyen de déplacement. La réponse des CFF, pour 4 personnes, 1 enfant de 2 ans, 1 de 9 ans et deux adultes, le prix est de 190.- sans repas, ni boissons !!!!!!! Eh ben, elle a opté pour la voiture…

Si on veut inciter la population et les familles à se déplacer autrement qu’en voiture, il va falloir revoir les prix des déplacements avec des véhicules respectueux du climat.

Recevez, Madame la Présidente, mes meilleures salutations.


Charly HUTZLI

PDC Veyrier

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

AG du PDC-Veyrier 26 mai 2021

Mercredi 26 mai 2021 à 19h00 à Veyrier Salle communale Durant cette séance, nous allons élire le nouveau président et nous allons remercier notre présent Prudencio Vincente et notre secrétaire Christi

Les Grands Esserts contestés : de qui se moque-t-on ?

TDG – Tribune des lecteurs du 17 mai 2021 Veyrier, le 12 mai 2021. Le courrier du Président des Vert’libéraux de Veyrier, daté du 5 mai et paru dans ces colonnes mérite quelques rectifications, car so

Retour du Conseil municipal du 11 mai 2021

Bonjour à toutes et à tous, Hier soir avait lieu le dernier Conseil municipal de cette première année de la législature 2020-2025. Celle-ci a été très particulière car soumise aux contraintes dues à l