Les Grands Esserts contestés : de qui se moque-t-on ?

TDG – Tribune des lecteurs du 17 mai 2021





Veyrier, le 12 mai 2021. Le courrier du Président des Vert’libéraux de Veyrier, daté du 5 mai et paru dans ces colonnes mérite quelques rectifications, car son intervention fait passer les autorités politiques municipales et tous les autres partis veyrites (sauf le sien, bien entendu) pour une bande d’irresponsables qui se moquent de la population veyrite et que le projet des Grands Esserts serait catastrophique et rétrograde.


La vérité (politique) est, comme souvent, bien différente.


Accord entre l’État et la commune de 2012. Les dispositions contenues dans ce document ont été amendées, améliorées et adaptées par l’État et les autorités communales dans l’intérêt de notre commune. Pourquoi revenir sur une version dépassée ?


Trafic automobile. Pour chaque PLQ, l’OCT a présenté une étude d’impact sur la mobilité et en plus, de nouvelles lignes de bus et pistes cyclables sont prévues. Il suffit de se renseigner.


Bâtiments prévus hideux en béton brut. Les demandes d’autorisation de construire ne sont pas encore déposées. Facile de faire peur aux veyrites quand on n’a rien vu de concret, même en présentation virtuelle.


Manque de lieux de rencontre. Une esplanade de 6'000 m2 est prévue en plus de locaux pour les associations et de petits parcs à l’intérieur des bâtiments. Pas de court de tennis ou de golf, il est vrai…


Manque d’énergies renouvelables. Toutes les toitures seront végétalisées et des panneaux photovoltaïques sur 60% des surfaces sont prévus. Mais vous êtes déjà au courant…


En bref, au vu de toutes ces contre-vérités et affirmations gratuites, de qui les Vert’libéraux se moquent-ils ?