Conseil municipal du mardi 22 janvier 2019

Bonjour à tous,


L’ordre du jour de ce premier Conseil municipal de l’année était léger….. Mais pouvait très bien être fort animé. Ben, c’est bien ce qui s’est passé ! La salle du Conseil était très bien garnie : de nombreux retraités et employés communaux étaient présents.


Cela a donc commencé très fort, dès les communications du bureau du Conseil municipal, lors des lectures de certaines lettres reçues par la Présidente et par la Mairie provenant de retraités fâchés par la suppression de l’aide à l’assurance de CHF 120.- par mois qui leur a été supprimée dès le mois de janvier.


Chaque groupe s’est exprimé sur le sujet en rappelant la difficulté de la situation financière :

  • avec le manque de recettes fiscales s’élevant à CHF 1,7 millions

  • le peu de temps pour revoir certains points du budget

  • le refus d’une partie du CM d’envisager une augmentation du centime additionnel

  • de revoir certains dossiers afin de tout faire pour revenir à l’équilibre lors du budget 2020

  • que, pour certaines décisions, nous n’avions pas estimé l’impact que cela pouvait avoir pour certains

  • que l’on avait préservé pour tout le personnel actif l’obtention de leur annuité (seul le renchérissement de la vie ne leur avait pas été accordé).


Le groupe PDC a expliqué la situation et a reconnu avoir fini par voter un budget déficitaire et son plan quadriennal, alors que nous soutenions la proposition du Conseil administratif afin d’éviter à la commune de vivre sous le régime des douzièmes provisionnels, tout en rappelant qu’il nous faudra probablement passer par une augmentation des impôts, même si la mesure n’est pas très populaire, les futurs transferts de charges de l’Etat sur les communes étant de plus en plus importants.


Nous avons également insisté sur le fait que ces décisions de coupes dans les budgets avaient été prises dans les commissions par des majorités solides, que nous nous engagions à revenir à l’équilibre en 4 ans et que nous veillerions à ce que le CM ne soit pas influencé par l’échéance électorale de 2020, qu’il fallait que nous assumions ces décisions comme le veut notre rôle d’élus et que nous attendions le même comportement des tous les élus.


Seuls les deux représentants du parti socialiste se sont désolidarisés du reste du CM, invoquant leur refus du budget et de ses coupes, et qu’ils voulaient à tout prix augmenter les impôts pour assurer certaines mesures sociales et culturelles.


Après il y a eu les communications du Conseil administratif, les principales étant :

  • L’annonce, dans le cadre du recours dans l’affaire de la salle communale, que l’entreprise Mazzoli avait fait recours contre la décision du Tribunal auprès du Tribunal Fédéral, et que celui-ci avait également prononcé l’effet suspensif... De ce fait, l’on ne peut toujours pas commencer les travaux. Cela va entraîner d’importants retards.

  • La dépollution de la parcelle de l’ancien garage de Veyrier qui devrait commencer la semaine prochaine.

  • 3 places à 30 minutes pour se rendre à la banque Raiffeisen qui ont été définies le long du mur de l’ancienne salle communale.


Passons aux sujets des propositions déposées par le CA :

  1. La réfection du revêtement bitumineux et le réaménagement du parking du Grand-Donzel, pour un montant de CHF 326 000.-. Accepté à l’unanimité.

  2. Il était question de la mise en conformité de l’éclairage des terrains de football du Grand-Donzel pour un montant de CHF 25 000.-. Premières escarmouches entre les élus et le CA, désaccords dus au fait que ce dossier était connu depuis novembre 2017 : certains s’étonnaient de ne le voir arriver que maintenant - en urgence - car il faut que cela soit fait avant la reprise du championnat en mars, sous peine de voir notre équipe première perdre des matchs par forfait…. Il a été décidé d’accepter cette proposition, mais en ne faisant les travaux de changements d’ampoules que pour le terrain synthétique.


Après avoir passé plus d’une heure, en début de séance, pour expliquer nos positions sur le budget 2019 et sur les raisons de ses coupes et ses économies, ainsi que notre volonté de faire attention aux dépenses, le Conseil administratif est arrivé avec 2 propositions:

  • L’une pour l’acquisition de 3 véhicules : un pour la police, un pour les pompiers et un pour le service des routes, pour un montant total de CHF 126 500.-, avec pour seules explications et indications, l’âge du véhicule et son prix… et le rappel du cadre légal du fait d’avoir passé certaines dépenses du compte de fonctionnement à celui des investissements, modifications liées au vote du budget 2019 !

  • L’autre pour l’acquisition de matériel et différents travaux d’entretiens de petites et moyennes importances pour un montant de CHF 291 500.-.


On allait voter pour ces deux propositions, des dépenses totales pour un montant de CHF 418 000.-, en 10 minutes en vote immédiat… sans autre explication !


Les problèmes n’étaient pas tant la somme dépensée, ni les objets à changer, ni les travaux à effectuer - certains étant des obligations légales de la commune et avec un caractère d’urgence, comme pour le véhicule des pompiers, les bouches à incendie à réparer, etc… - mais le procédé utilisé : pas de détail, pas de comparaison, pas de possibilité au CM de participer et de donner son avis. Cette situation a provoqué des incompréhensions et des confusions, à tel point que l’abstention faisait presque l’unanimité…


Après l’insistance de certains élus, les CA concernés ont enfin communiqué et expliqué certaines situations. Nous n’avons pas remis en cause les capacités du personnel de l’administration communale à faire son travail de recherches, d’évaluation et de comparaisons, mais le CA dans sa façon de communiquer et de nous mettre une fois de plus devant le fait accompli. D’autant plus que, comme expliqué plus haut, le public présent - qui venait de se faire supprimer certains montants et victimes d’économies - voyaient les montants proposés (CHF 418 000.-), traités en vote immédiat et sans autre explication.


Il est vrai que la nouvelle façon de procéder, suite aux modifications liées au vote du budget 2019, a provoqué une certaine confusion chez les élus et qu’il faudra que l’on s’adapte, tant du côté des élus que du côté des Conseillers administratifs, quant à la façon de pratiquer.


De ce fait, je ne peux pas vous dire à combien de voix pour et contre sont passés les sujets, tant la confusion était présente. Toutefois, ceux-ci ont été acceptés et nous sommes heureux de savoir que les officiers du service des pompiers volontaires vont pouvoir compter sur un véhicule qui fonctionne… Et que les réparations nécessaires sur les bornes à incendie pourront être effectuées au plus vite.


* * * * *


Voilà, comme vous pouvez le constater, ce ne fut pas un conseil de tout repos. J’espère que le personnel présent hier soir aura compris nos positions et que nous ferons tout ce que nous pourrons pour revenir à un budget équilibré de manière à ce que toute l’administration communale puisse fonctionner normalement et que le personnel puisse travailler dans les meilleures conditions possibles.


Je vous souhaite une excellente fin de semaine.


Salutations

Charly


Posts récents

Voir tout

NOUS CONTACTER

E-mail

Téléphone

Adresse

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

© 2020, PDC Veyrier-Vessy-Pinchat